Vie Lyonnaise

Hello tout le monde. J’espère que vous allez bien. On se retrouve aujourd’hui avec un post lifestyle.
Je n’ai pas trop pour habitude de faire ce genre d’article. Dans la vie en général, je ne parle pas ou peu de moi et je déteste les gens qui se plaigne pour un rien, donc j’évite de le faire.
Mais voilà, aujourd’hui je fête mes 2 ans de vie Lyonnaise. 2 ans de vie seule. Les 2 premières petites années d’indépendance dans mon petit chez moi. Ça se fête n’est-ce pas ? Et pour ça je vais vous parler de mon envol vers mon premier chez moi et tout ce qui s’en suit.

J’emménage.

Tout commence en novembre 2015 lorsque je trouve un employeur pour effectuer mon alternance à Lyon. Déjà 5 ans que je faisais les aller-retour matin et soir de chez mes parents qui vivent à la campagne à mon école en plein milieu de Lyon. Environ 2h matin et soir. Un gros raz le bol des transports en commun et surtout de la SNCF. Plus la fatigue qui n’est pas négligeable. Après quelques semaines de recherche, je tombe sur un petit studio plutôt bien placé, ni trop loin du centre ville, ni trop loin de mon travail. Parfait ! Même si mes parents n’étaient pas vraiment d’accord de laisser partir leur fille de 21 ans vivre toute seule, je saute sur l’occasion et ni une ni deux, le dossier de candidature est envoyé puis accepté.

Commence alors une nouvelle vie, ma petite vie lyonnaise, lorsque je signe le bail le 27 Février 2015. Et même si cela faisait déjà 5 ans que je passais les 3 quarts de ma vie à Lyon, c’est à ce moment là que je me suis réellement sentie lyonnaise. Partir à 8h45 au travail au lieu de 6h45 habituellement, rentrer en 15 min puis avoir une VRAIE soirée, sortir le soir et se coucher plus tard sans être fatigué le lendemain. Prendre un nouveau rythme finalement. Ce sont pour certain des choses habituels et classiques, mais pour d’autre quelque chose de nouveau et d’appréciable. Et dans ce sens là c’est toujours plus facile de s’adapter.

J’ai mon indépendance.

Cette fameuse indépendance. Celle dont on parle souvent et qui attire beaucoup. Celle qui fait rêver mais aussi qui fait peur.
Vous vous souvenez, quand on avait 16-17 ans le nombre de fois ou on a pu entendre dire complètement insouciant et désinvolte, « vivement mes 18 ans que je me casse de chez mes parents ». Le nombre de fois ou on c’est imaginé notre vie dans notre chez nous à faire tout ce qu’on veut quand on le veut sans avoir a se justifier auprès de personne. Faire des soirées, voir ses potes, son/sa chéri(e) et manger des pizzas et des McDo a n’importe quelles heures. On c’est cru dans une série américaine ou quoi ?

Je vis seule, j’ai mon propre appartement.

Mais on n’imagine pas toutes les responsabilités que ça engendre un tel engagement. C’est un peu comme le mariage en faite, mais avec des murs. Il faut bien y réfléchir, et prévoir son budget mensuel. Le loyer, les charges, l’eau, l’électricité, l’assurance et j’en passe. Ce n’est pas toujours une partie de plaisir, et souvent plein de paperasse. Mais c’est avant tout un pas en avant dans la vie.
On prend son envol vers notre côté adulte. Et sa m’as permis de me découvrir plutôt intéressée par la déco même si je n’ai pas la place, me créer mes propres habitudes et me re-mettre face a ma nullité face a la cuisine. En même temps on n’est pas toujours aidé avec des plaques électrique. (Non non je n’accuse pas le matériel 🙄)

Je re-déménage !!

Et ce petit chez moi, je lui dis au revoir 2 ans après, le jour de l’anniversaire du bail. Puisque comme annoncé dans mon dernier article j’ai trouvé un autre cocon plus grand qui sera plus adapté a ma vie d’aujourd’hui. Je vous avouerait avoir un pincement au coeur de quitter mon petit studio, même si je sais que je me plairai autant dans mon nouveau chez moi. Je n’ai déménagé qu’une seule fois dans ma vie et c’était dans cet appartement. Enfin 2, mais j’étais trop petite pour m’en souvenir. Pour moi chaque endroit et odeurs ont leurs significations et une place différente dans mon coeur et ma mémoire. Et vous allez à coup sûr trouver ça bête et ridicule ce que je vais dire, mais je pense que je n’oublierai sûrement jamais ce petit 1 pièce. C’est un peu comme pour toute les premières fois, ça reste gravé dans notre mémoire.

En conclusion de ces 2 années, je ne regrette pas d’avoir pris mon envol. Même si parfois, je ne vais pas le cacher, vivre avec mes parents me manque et me faire chouchouter tous les soirs avec les bons petits plats de ma maman aussi. Pouvoir sortir prendre l’air en pyjama en pleine campagne et profiter de ce que la nature nous offre. Dur de couper le cordon parfois ! Pas toujours facile de grandir, de devenir adulte et d’avoir plus de responsabilité, devoir économiser, payer ses factures, son loyer et faire les courses. Mais ça fait du bien. Du bien de se sentir capable. Juste capable. C’est gratifiant et sa donne confiance en soi.
Je suis heureuse et chanceuse de vivre à Lyon. Malgré la pollution, les embouteillages et les métros bloqués, j’adore Lyon. C’est une ville magnifique avec pleins de charme et pleins de choses à découvrir et partager. J’en suis tombé amoureuse dès la première fois, et l’histoire d’amour ne fait que commencer…

Si vous avez eu le courage de tout lire et d’arrivés jusque là, je vous fait des bisous et je file faire mes cartons et de la peinture.
À bientôt.
Lyonnaisementvotre 💋

 



One thought on “Vie Lyonnaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *